Solidarité

Violences faites aux femmes : les dispositifs d'alerte et de secours

Publié le

La Journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes (25 novembre), est l'occasion de rappeler les dispositifs d'alerte et de secours existants.

Informations annexes au site

A l'occasion de la Journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes rappel des dispositifs d'alerte et de secours existants.

Le confinement accroit l'isolement des femmes et des enfants face à leurs agresseurs et rend d'autant plus nécessaire la mise en place de mesures d'accompagnement.

 

EN CAS D'URGENCE

 

Face à un danger immédiat, les femmes ont plusieurs options : 

  • Appeler le 17 ou le 112  pour un appel d'urgence aux services de police.
  • Envoyer un SMS uniquement au 114 : disponible 24h/24 et 7jours/7 gratuitement pendant toute la durée du confinement.

Malgré les restrictions de déplacement liées à la crise sanitaire, il est possible de fuir du domicile sans disposer d'une attestation de déplacement.

POUR DEMANDER CONSEIL OU SIGNALER UN FAIT DE VIOLENCES

Appeler le 3919 : numéro national, gratuit et anonyme joignable :

  • du lundi au vendredi de 9h à 22h.
  • le week-end et les jours fériés de 9h à 18h.

Signaler la situation sur le site internet arretonslesviolences.gouv.fr : la plateforme de signalement des violences sexistes et sexuelles en ligne dispose d'un tchat non traçable et accessible 24h/24.

  • Pour un conseil sur la sexualité, la contraception, ou une IVG : appeler le 0800 08 11 11.
  • Les auteurs potentiels de violences peuvent également solliciter une aide en appelant le 08 019 019 11.

Pendant toute la durée du confinement, les victimes ont également la possibilité de se signaler à tout moment auprès des pharmaciens, qui préviendront les forces de l'ordre. 

POUR LES CAS DE MALTRAITANCE INFANTILE

Appeler le 119

Signaler la situation sur le site internet allo119.gouv.fr

CONTACTS LOCAUX

Le réseau de lutte contre les violences conjugales reste mobilisé pendant cette période. 

ADAVIP92, Association départementale d’aide aux victimes d’infractions pénales

du lundi au samedi de 9h30 à 18h.

En fonction de la demande, la victime est orientée vers les juristes, psychologues ou assistantes sociales de l’association pour des entretiens et suivis téléphoniques.

Contact : 01 47 21 66 66 ou par mail > adavip92@free.fr 

AFED92 (Accueil aux femmes en difficultés)

Joignable du lundi au vendredi de 9h à 16h

Contact : 01 47 78 81 75 ou par mail > afed@wanadoo.fr

Centre Flora Tristan

Le centre est joignable notamment pour l’hébergement d’urgence :

du lundi au vendredi, de 10h à 12h et de 14h à 17h,

142 Avenue de Verdun, 92320 Châtillon

Contact : 01 47 36 96 48 ou par mail > accueil@centrefloratristan.org

SST 9 (service des solidarités territoriales 9)

01 55 95 06 10 ou n° du Conseil départemental : 08 06 00 00 92

Ils sont aussi joignables via le formulaire de contact > ICI

CIDFF Hauts-de-Seine Sud

Le centre d’information sur les droits des femmes et des familles est joignable :

du lundi au jeudi de 9h à 12h puis de 14h à 17h et le vendredi 9h à 12h par téléphone.

Contact : 07 68 41 45 15 ou 01 46 44 71 77 ou par mail > contact@cidff92sud.org

Commissariat de Police de Vanves-Malakoff

Le commissariat reste ouvert avec un accès restreint pour donner la priorité aux faits les plus graves. Il est possible d’y déposer plainte pour des violences conjugales.

Contact : 28 rue Raymond-Marcheron  à Vanves, 01 41 09 30 00

Le dispositif interassociatif Femmes Victimes de Violences – FVV92

du lundi au vendredi de 9h30 à 17h30

Contact : au 01 47 91 48 44. - Plus d'infos ici 

LE 25 NOVEMBRE, PRENONS 25 SECONDES POUR RAPPELER LES OUTILS QUI SAUVENT

Localiser